un beau lundi



Il y a des jours où rien n'est prévu et où tout se déroule à la perfection. Ce lundi-là, c'était le cas. Pourtant au départ ça n'était pas gagné, il faisait vraiment froid le matin (quelque chose dans les 8°C avec du vent, donc le ressenti....je ne veux même pas le connaitre) et j'avais prévu de travailler devant mon ordi avec mon mug de thé.




Mathieu m'avait prévenu la veille "on va surfer demain matin, vient il y aura des petites vagues idéales pour toi". J'avais envie d'y aller, mais je suis tellement frileuse... le lendemain matin, 9h30, Mathieu me lance "on y va dans 5 minutes, soit tu te prépares et tu viens, sois tu restes à la maison". Je n'avais pas trop le temps de réfléchir et malgré le froid (et, j'avoue aussi, la flemme) j'y suis allée, car je me suis dit que je serais toujours mieux dehors qu'enfermée dedans avec ce beau soleil. Le travail attendra...et grand bien m'en a pris ! Il faisait tellement beau, l'eau était encore chaude (20°C pour mi-octobre, pas mal non?), et nous nous sommes vraiment bien amusés.
Histoire de tirer profit de ce superbe temps, nous sommes allés en fin de journée faire une grande balade à pieds au bord de l'océan avec Gabin après l'avoir récupéré chez la nounou. Bien sûr Marcel était de la partie, les balades avec ces 2 là sont assez sport car chacun court partout, et toujours dans des directions opposées. Du coup nous sommes toujours en train de courir derrière enfant ou chien, mais bon l'important est d'être ensemble (à 20 mètres près), non ?






 quand je vous disais que j'avais eu 5 minutes pour me préparer: j'ai toujours mon pantalon de pyjama, mes grosses chaussettes jusqu'à mi-mollet et un sweat capuche de Mathieu ;)



vous noterez que, ce jour-là, Mathieu avait sa chemise assortie à sa planche de surf (cf photo plus haut)... 


 Gabin et sa mèche folle qui lui tombe dans les yeux ! Depuis je me suis sentie une âme de coiffeuse, j'ai essayé de la lui raccourcir et il se retrouve désormais avec une belle coupe à la Godefroy de Montmirail (avec plus de longueurs derrière, je vous rassure). Heureusement que ses cheveux poussent vite...

Vans family... et je vous assure que ça n'était pas prémédité !
Enregistrer

Aucun commentaire