cher mois de février



Cher mois de février,

Avant de commencer, sache que déjà tu es passé beaucoup trop vite: je n'ai même pas eu le temps d'écrire cet article en temps et en heure ! Mais je ne vais pas me plaindre, Mars est synonyme de l'arrivée du printemps (du moins sur le calendrier) et je n'ai qu'une hâte, que la douceur s'installe.


Quoique question météo je n'ai pas à me plaindre non plus puisque nous avons passé la moitié du temps au soleil ce mois-ci... mais je réserve cette aventure pour un prochain article !


D'ailleurs, tu as été synonyme de premier voyage en famille pour nous avec notamment de longues heures d'avion que j'appréhendais un peu vu que Gabin était trop grand pour avoir un berceau mais trop petit pour avoir son propre siège. Et finalement, il s'est débrouillé comme un chef (et moi aussi, la patience est la clef du succès sur ce coup là!).


Tu auras fait fleurir les mimosas comme jamais cette année, je regrette juste de ne pas avoir pris le temps de les photographier...


Dans la continuité de janvier, j'ai été beaucoup plus enthousiaste que d'habitude. Est-ce l'approche de cette date fatidique des 30 ans qui me booste à donner le meilleur de moi-même pour passer ce cap bien dans mes baskets ? Va savoir, quoiqu'il en soit tu auras été plein de bonnes ondes.


Tu m'auras fait sauter le pas: je me suis enfin coupée les cheveux en un petit carré court ! J'ai voulu le faire le jour de mon mariage en mai dernier mais je m'étais raisonnée en me disant qu'il fallait mieux s'en tenir au plan initial (une couronne de tresse). Cependant l'envie était toujours plus ou moins présente, je suis allée chez le coiffeur sur un coup de tête et ô combien je préfère les avoir ainsi !


Sans transition aucune mais je tiens à le préciser, je ne sais pas ce que tu as fais à Gabin mais depuis le début du mois son réveil matinal le plus tardif aura été 5h30 (vacances comprises)(sans compter les nombreux réveils nocturne). Et très sincèrement, j'ai perdu l'endurance des nuits au sommeil entrecoupé...

Tu m'auras permis de passer 5 jours toute seule à la maison avec Gabin, Mathieu étant parti au Portugal pour le travail. Même si j'adore sa compagnie, je chérie également ces soirées où lorsqu' une fois Gabin couché je ne pense qu'à moi: lecture au coin du feu de cheminée (enfin...poêle à bois), longues séances de yoga, avocado toast tous les soirs, petite séance de spa visage home-made (en réalité gommage + masque mais le mot spa fait tellement plus zen), ... j'ai pensé à inviter des amies mais non, franchement, j'étais trop bien toute seule !


Et sinon, j'avoue que tu auras été synonyme de routine question boulot les 15 premiers jours, et j'ai trouvé cela particulièrement... peu intéressant. Mais bon, le quotidien ne peut pas être excitant 7j/7 n'est-ce pas ?

Tu auras également mis sur la route une très jolie petite blouse (très bien soldée qui plus est) (la photo plus haut avec mes cheveux courts, plus de détails ici), je fais habituellement mes achats avec soin mais j'ai acquis cette dernière sur un coup de tête et j'en suis ravie !

Tu nous auras offert de belles fins de journée à la plage, grâce à un soleil qui se couche de plus en plus tard, pour notre plus grand bonheur.


Tu m'as fait découvrir 2 endroits proche de chez moi qui m'étaient pourtant jusqu'alors inconnus: la plage de La Salie et Mimizan plage. J'ai tellement honte de mon manque de curiosité de ce point de vue là parfois... mais maintenant que je me sens enfin bien dans cette région je compte bien la découvrir!


Tu nous auras offert notre premier resto en terrasse au soleil, et que l'on était bien (par contre je ne vous recommande pas du tout le restaurant du Moulleau "Chez Léonce": à fuir!) !


Enfin, tu nous auras offert notre petit plaisir citadin par excellence: nous faire livrer notre dîner à domicile (chose impossible chez nous). Un petit rituel que nous avons lorsque nous dormons chez ma soeur à Bordeaux la veille au soir de prendre un vol. Le luxe ultime ah ah ! J'ai opté pour une salade asiatique à base de nouilles, légumes et nems végétariens, car ce type de cuisine me manque vraiment au quotidien...

P.S: cher mois de Mars déjà bien entamé, continue aussi bien que tu l'as commencé stp !

EnregistrerEnregistrerEnregistrer