Mes intentions du mois : de la rigueur & de la constance




Avec ce récent changement de vie, il est parfois difficile de garder le cap. Non pas que ce nouveau quotidien soit compliqué, mais plutôt car je suis en plein période de découverte de sujets passionnants. De sujets qui ont toujours piqué ma curiosité mais pour lesquels, jusqu'à présent, je n'avais jamais pas pris le temps d'entrer dans le vif du sujet: ayurveda, pierres & cristaux, cycles lunaires, médecine chinoise, méditation (& les méandres de l'esprit). Sans oublier bien entendu approfondir mes connaissances en yoga.




Comme vous pouvez vous en douter, dès que j'en apprends un peu plus sur chacun des sujets découlent de nouvelles questions: j'ai l'impression d'être au pied d'un arbre dont chaque branche représente l'un de ces sujets, et chacune d'entre elles se divise ensuite en des milliers de ramifications. Cela n'est pas effrayant mais plutôt excitant, j'ai encore tant de choses à découvrir ! Néanmoins, ce n'est pas évident de m'y retrouver au quotidien. J'ai des piles de livres que je souhaite lire à la maison (et que j'arrive à lire, ce qui est une bonne chose), une liste longue comme le bras que je compte lire après, sans compter tout ce que j'essaie d'appliquer au quotidien suite à mes lectures. Je ne manque pas de temps, mais d'une méthode pour arriver à mettre en place tout "ce qui me parle" dans mon quotidien.
Et cela engendre comme une ombre de légère frustration. J'avance dans mes connaissances mais il y a comme une sensation de ne pas réussir à aller en profondeur des choses, comme s'il y avait un chainon manquant dans tout cela, et j'ai récemment compris pourquoi: il me manque de la rigueur, et plus de constance.
Plus de rigueur dans mon quotidien: je n'arrive pas à trouver le temps de faire mon yoga quotidiennement ? Alors je dois me coucher encore plus tôt, pour pouvoir me lever avant le réveil de Gabin (ce qui signifie être sur mon tapis aux alentours de 5h-5h30). J'ai du mal observer les effets de certains rituels mis en place avec la lune ou avec mes cristaux ? C'est parce que je manque de constance. Les effets sont réels, je les aperçois, je peux les ressentir mais s'ils ne sont pas francs c'est tout simplement par manque d'engagement entier de ma part, d'un engagement pleinement présent au quotidien et sur le vraiment long terme. Le tout bien entendu avec de la bienveillance dans chacune de mes pratiques, afin que chacune soit un plaisir et non quelque chose à laquelle je m'astreins.

Je sais que c'est là que je dois aller: vers ce mode de vie qui me ressemble, en accord avec mes valeurs, mon coeur et mon corps. Mais je n'en tirerai aucun résultats si je n'instaure pas rigueur et constance. Comme toute nouveauté, cela demande une grande attention au quotidien pour que cela devienne un reflex et éviter que nos vieilles habitudes reprennent le dessus. Et après avoir tourné, viré, piétiné au bord de cette ligne de nouveau départ sans jamais la franchir vraiment, j'ai décidé qu'il était temps en octobre de l'enjamber une bonne fois pour toute afin de voir ce qui m'attends de l'autre côté !


Ce matin j'ai commencé ma journée avec 30 minutes de méditation dont le thème était "rigueur et constance" dans mes pratiques. Voici donc un petit aperçu des éléments qui ont fait parti de cette dernière:

Mon mantra du mois: "je me dévoue et je m'engage pleinement dans ma pratique du yoga et dans ma pratique spirituelle".
Mes pierres pour m'y aider: jaspe polychrome, cornaline et pyrite.
Chakras travaillés: Anahata (coeur) et Ajna (3ème oeil).


P.S: j'ai justement lu ce texte concernant la pleine lune de jeudi dernier et qui est parfaitement en adéquation avec tout ce que je ressens et ce que je vis... ce qui serait intéressant serait de voir si, de votre côté, vous avez également ressenti ces besoins de changements vers une vie plus en adéquation avec vos valeurs, avec votre rythme ces dernières semaines ?

2 commentaires

  1. Bonjour Fanny ! Merci pour cet article (et la photo qui l'illustre est superbe !). Justement je me suis mise à la méditation il y a presque 10 jours, j'en fait -au moins- tous les soirs avec mon mari. Je trouve que le faire à deux est plus motivant, même si en fin de compte on se retrouve face à soi-même. Comme toi je m'intéresse à plein de choses mais j'ai souvent du mal à maintenir mon intérêt sur le long terme. J'ai lu qu'il fallait essayer de faire de la méditation une pratique quotidienne pendant au moins trois mois pour en tirer tous les bienfaits et pour s'assurer qu'on saurait toujours y revenir, quelle que soit la durée des pauses. Je sais que la bienveillance est fondamentale en méditation, mais j'avoue que j'ai peur de ne pas m'y tenir et de laisser tomber, certainement par impatience. D'ailleurs j'ai une question à ce sujet : comment sait-on que l'on médite ? J'ai l'impression que se dire "ça y est, je médite" romprait le charme, non ?
    Merci et bonne continuation dans tous tes projets !
    flore

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Flore, merci pour ton témoignage et surtout ta question qui est très très intéressante. Et tu sais quoi? Je viens de rédiger un article à ce sujet que je vais publier dans le week-end !
      La réponse était bien trop longue (et passionnante) pour être rédigée ici.

      En tout cas encore merci de m'avoir fait réfléchir sur ce sujet, et j'espère de tout coeur que tu y trouveras la réponse que tu cherches dans l'article ! Si ce n'est pas le cas n'hésite pas à me poser d'autres questions, je me ferais un plaisir d'y répondre :)

      Pour info, j'organise du 2 au 5 novembre prochain un stage "initiation à la méditation" (logement inclu dans le prix), voici le lien si cela t'intéresse (p.s: ce stage se déroulera également du 30 mars au 2 avril 2018):
      https://www.studiodesembruns.com/stage-yoga-meditation

      Bises,

      Fanny

      Supprimer